Image
/sites/default/files/styles/thumbnail/public/pictures/2020-01/ideolegis_Distant%20Artboard.jpg?itok=djl6-HXm
Description

IdeoLegis s'appuie sur une dizaine d'intervenants pour réaliser des articles et des notices pédagogiques à titre ponctuel.

Surname
IdeoLegis
Name
STAFF
Twitter
IdeoLegis
Twitter Embed
Off
Is law professional
Off
specializations
Soumis par IdeoLegis le jeu 24/09/2020 - 22:20
Finance de marché
Trading

Equity market neutral (EMN) désigne une stratégie de hedging qui vise à réduire au maximum l’exposition d’un portefeuille au risque de marché. Autrement dit, l’objectif est de rester « neutre » vis-à-vis des tendances du marché et de dégager ainsi une performance alpha positive, décorrélée de celle de l’indice de référence (bêta). 

Le gérant y parvient généralement en exploitant les différences de cours entre plusieurs actifs, en initiant sur ces-derniers des positions longues et courtes. Ces actifs peuvent appartenir au même secteur, au même pays ou bien peuvent partager toute autre caractéristique offrant pour le gérant une opportunité d’arbitrage. Cela peut être, par exemple, le ratio d’endettement ou l’intensité capitalistique. La véritable variable souvent recherchée ici est le niveau de corrélation entre les actifs envisagés, qu’il s’agisse d’une corrélation positive ou négative. 

Les investisseurs intéressés par les fonds EMN souhaitent surperformer les rendements obligataires sans pour autant adopter un profil de risque très agressif. L’enjeu est de créer une performance positive peu important les conditions de marché et que ce dernier soit haussier ou baissier. L’EMN apparaît ainsi comme une solution d’investissement idoine proposée par les fonds alternatifs, qui doivent se couvrir contre le risque de marché.

La faiblesse de cette stratégie réside essentiellement dans le risque de corrélation. En effet, si la stratégie s’appuie sur une hypothèse de forte corrélation entre plusieurs actifs, le risque est qu’un des actifs connaissent un choc idiosyncratique qui le décorrèle des autres actifs du panier. Le scénario le plus défavorable est celui qui donnerait une perte dans les deux positions, la position courte et la position longue.

equity market neutral illustration ideolegis
La tendance haussière sur l'actif A devrait se traduire par une hausse sur l'actif B, habituellement fortement corrélé. Cependant, l'actif peut, pour des raison diverses, évoluer soudainement de manière indépendante, c'est à dire de façon décorrélée de l'actif A. 

L’EMN n’est donc pas une panacée contre le risque de marché et la stratégie n’est pas un arbitrage par convergence mécanique mais un arbitrage avec risque de marché. Dans cette optique, le gérant du fonds dispose d’une latitude pour jouer sur les mouvements, notamment en coupant la position perdante lorsqu’une tendance spécifique se dessine. Par exemple, si un mouvement haussier est attendu sur le court terme, le gérant peut couper la position vendeuse, quitte à la reprendre plus tard, si cette tendance s’épuise.  

De surcroît, la stratégie repose sur le postulat qu’il y aura un spread entre la performance des positions longues et celle des positions courtes. Autrement dit, le gérant va identifier au sein d’une catégorie d’actif ceux qui présentent le plus de faiblesse: Il va initier une position courte sur ces actifs. Toujours au sein de cette catégorie, il va identifier ceux qui présentent de grandes capacités de résistance et de croissance: Il va alors initier une position longue sur ces actifs.

spread emn ideolegis illustration
Le gain de la stratégie EMN est le spread entre les positions longues et les positions courtes. 

L’axiome directeur de la stratégie est qu’en cas de baisse du secteur, les actifs détenus en position longue résisteront mieux que les autres actifs du panier, tandis qu’en cas de hausse, les actifs détenus en position courte n’augmenteront pas autant que les autres. Cette stratégie peut se révéler perdante si des titres en position de faiblesse connaissent un renversement de situation favorable. Dans ce cas, la volatilité du titre vendu peut jouer contre le fonds EMN. 

Par conséquent l’EMN repose sur une certaine virtuosité du gérant qui devra analyser toutes les variables en présence et posséder une connaissance fine des marchés sur lesquels il intervient. S’agissant d’une stratégie reposant sur un stock picking, le risque est non-négligeable. Une bonne diversification est indispensable pour déployer un EMN avec un certain effet de levier.